Friday Night Lights

Voilà une série qui est sur ma « to watch » liste depuis longtemps, dont j’ai lu beaucoup de bien et dont j’avais même étudié une scène en cours d’anglais à la fac. Mais, étrangement, j’ai longtemps eu ce préjugé qu’une série avec des ados sur l’Amérique profonde n’était pas forcément mon trip. A tord. Je me suis lancée dans le bain et, après avoir vu les quatre premiers épisodes, je me dis que je n’aurais pas du attendre si longtemps : Friday Night Lights est une vraie bonne série.

Crée par le réalisateur Peter Berg (à qui l’on doit notamment Hancock) et adapté d’un long-métrage éponyme qu’il a également réalisé, FNL se compose de cinq saisons et fut diffusé sur NBC en 2006. C’est une série dramatique sur l’Amérique d’aujourd’hui, celle qu’on a parfois du mal à comprendre. Portée par une galerie de personnages aussi justes qu’émouvants, l’action évolue dans la petite ville de Dillon, Texas, dont le coeur ne bat que pour le football (américain, bien sûr). L’équipe du lycée se doit de gagner la nouvelle saison de football qui commence, car de nombreuses vies sont en jeux. La carrière du nouveau coatch, par exemple, ou encore la réputation d’un jeune quaterback qui n’est pas sûr d’avoir les épaules. La semaine se déroule dans l’attente de ces vendredis soirs de match où toute la ville, les jeunes et les vieux, est réunie, chacun priant pour que la réputation de leur ville ne soit pas gâchée par la défaite. 

La force de cette série repose sur beaucoup d’éléments : une réalisation au plus proche des personnages, l’utilisation de la caméra à l’épaule étant majoritaire. Les thèmes abordés sont subtils également, jamais là pour juger car toujours menés par le prisme des personnages et de leurs émotions. C’est véritablement là le coeur de tout : les émotions, montrées discrètement mais efficacement, où tout se tient, tout est lié, tout est beau. Enfin, les acteurs font également un super boulot : que ce soit le couple Kyle Chandler / Connie Britton ou le cast ado, ils sont toujours jutes.

C’est très bien fait, très prenant, le rythme est celui des battements du coeur et rien n’est facile ou nian nian. Bref, une grande série que je vous recommande chaudement !

Publicités

Un commentaire sur « Friday Night Lights »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s