Chris Marker

Hier, le cinéaste Chris Marker s’est éteint à l’âge de 91 ans. Plus connu pour son film La Jetée, ou encore le film Sans Soleil, il fait parti des grands auteurs de cinéma français méconnu du grand public. C’était pourtant un artiste complet, dont je suis moi-même bien loin de connaitre toute la complexité et l’étendu de son oeuvre. Pourtant, Chris Marker me renvoie à un souvenir bien précis, ou du moins à une époque bien précise, celle de mon année de khâgne.
Nous avions au programme de mon option cinéma l’autobiographie. Quand on parle de cinéma autobiographique, le travail de Marker fait sens quand on connait son obsession pour la mémoire. Ma professeur nous a donc fait découvrir quelques unes de ses oeuvres sous cet angle imposé par le concours d’entrée à la rue d’Ulm. Je me souviens de la façon un peu particulière qu’elle avait de prononcer ce nom. Surtout, je me souviens très bien que, le jour du fameux concours, lorsque nous avons vu que le sujet traitait de la question du « je » au cinéma, nous avons souri. Nous étions bien préparés à l’épreuve, et nous avions quelques citations, dont de Marker, das la tête. C’est ainsi que j’ai pu brillé, un peu, pendant cette épreuve de cinéma. Merci à M. Marker donc, pour son cinéma d’une part, et pour m’avoir donner quelques armes critiques pour mieux comprendre ce qui se déroule devant mes yeux quand je m’enferme dans une salle obscure.
Nombreux hommages à ne pas manquer ici et
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s