Asylum of the Daleks

Attention, cette note est truffée de spoilers, à ne pas lire si vous n’avez pas vu l’épisode !

Cela faisait un an que l’on attendait avec impatience le retour de Doctor Who, malgré un épisode de Noël qui nous avait un peu déçu. C’est très tard que la date de diffusion de samedi soir fut connue, et les fans ont vu leur attente récompensée par une mini-websérie intitulée Pond Life, dont le dernier épisode nous laissait sur un cliffhanger : Rory a quitté Amy, leur mariage est en danger. Comment le Docteur allait-il les retrouver dans ce season premiere, qui entame une série de cinq épisodes qui seront les derniers du couple Pond?

Et bien il les retrouve… grâce aux Daleks ! Les ennemis jurés du Docteur sont de retour, pour notre plus grand plaisir : ils nous avaient manqué la saison dernière. Ce qui est encore plus appréciable, et qui montre l’envie du scénariste Steven Moffat d’en découdre, c’est que les Daleks ne veulent pour une fois pas tuer le docteur, mais que celui-ci les aide à se débarrasser de leur « asile », un endroit pour Daleks fous ou endommagés trop sécurisé même pour eux. Et bien sûr, le Docteur a toujours besoin de ses compagnons…

C’est un bon épisode de reprise que Moffat nous offre, simple, efficace, sans temps morts, de l’action comme on aime, du suspens, un twist que je n’ai même pas eu le temps de voir venir, bref, un bon vieux Doctor Who. Fini les problèmes de time-line auxquels on finissait par ne plus rien y comprendre, ici, c’est clair (ou presque!). Quelques éléments sont là pour réjouir les fans (un parlement des Daleks ! Un premier ministre !) et surtout, la façon dont les Daleks sont traités est plus intéressante que leur basique envie de destruction : encore plein de haine et fous, maintenant, ils peuvent faire des hybrides humains et daleks, même à partir de cadavre, ce qui n’est franchement pas très ragoutant.

De plus, les intrigues sont lancées à plusieurs niveaux. Le problème du mariage des Pond et de leur fin de voyage en tant que compagnons est le plus présent, et le trio est plus que jamais au coeur de l’histoire. Si on ne croit pas vraiment à leur séparation au départ, surtout si l’on a pas vu la web-série, leur scène de réconciliation est particulièrement réussite. Mais déjà elle est un peu éclipsée par la présentation de la future compagne du Docteur, assez audacieux et qui fonctionne à merveille : Oswin Oswald (Jenna-Louise Coleman, qui était annoncée pour décembre!) nous plait déjà… et meurt à la fin de l’épisode ! De l’inédit et des questions : comment Moffat va la réintroduire à Noël, lorsque son tour viendra ?

Bref, la fin de l’épisode marque clairement l’envie de Moffat de continuer à s’amuser avec ses spectateurs et le personnage du Doctor, comme il aime à finir ses saisons ou ses épisodes sur la même question, toujours, encore, un » Doctor Who ? » dalékien jouissif. The Doctor is Back, et avant 2013 et le cinquantenaire de la série, on nous promet du fun et de beaux moments !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s