The funny thing about weddings

Dés que le beau temps revient, s’ouvre une saison bien particulière : la saison des mariages. Que l’on soit la cousine, l’amie, voir même la soeur, ça ne manque jamais : tout comme un Hugh Grant blasé, on reçoit toujours un petit carton d’invitation pour passer un week-end estival en compagnie d’un heureux couple ayant décidé de s’unir jusqu’à ce que la mort les sépare. Et à chaque fois, c’est le même manège…

On dit toujours que la préparation d’un mariage demande aux concernés et à leurs familles une préparation colossale, que la pression est horrible, que des gens en perdent la raison. Mais on ne pense jamais au pauvre invité lambda ! Un invité se doit d’être parfait, car il suppose que le mariage auquel il est convié sera parfait. Il faut alors prévoir d’être habillé sur son 31, de s’occuper à temps de la liste de mariage, de réserver l’hôtel, de préparer un petit discours… et je ne parle même pas du pauvre témoin qui a moult tâches supplémentaires à accomplir. Ainsi, les quelques semaines précédent l’évènement, l’invité est soumis à un véritable marathon : savoir que porter en fonction du thème, de la couleur, de l’ambiance, du lieu peut être un véritable calvaire. Et si quelqu’un avait la même robe ou la même cravate ? Voilà une question qui peut vous foutre un sacré stress à quelques jours de la fête. Il faut, tout comme les mariés, passer chez le coiffeur, le pressing, sans avoir l’excuse de prendre des jours de congés. On arrive aussi fatigué le week-end venu que les autres…

Pendant le mariage a proprement dit, ce n’est pas toujours non plus la panacée, vraiment !  Bien sûr, on est ému et fier de faire partie de la noce, on est heureux pour les tourtereaux, on sait qu’on va bien s’amuser et manger à l’oeil. Mais commence alors une journée où l’on doit se plier aux volontés des mariés, qui ne correspondent pas toujours à notre idéal d’une bonne soirée. Imaginez que ceci se marie sur un bateau alors que vous avez le mal de mer ? Et si le DJ décide de ne passer que du rap toute la soirée quand vous ne rêvez que de danser la valse? Devoir se déhancher avec les personnes âgées, se soumettre aux inventions d’animation d’un témoin mal inspiré, se retenir de balancer des vacheries aux personnes qui se ruent sur les desserts sans vous en laisser… Rien n’est trop beau pour ne pas gâcher ce jour spécial. Non, vraiment, c’est tout un art d’être un  bon invité, on y pense pas assez !

Publicités

Un commentaire sur « The funny thing about weddings »

  1. En tout cas pour mon mariage, tu as été une invitée parfaite! Elégante, souriante et tu as shaké ton booty on the dance floor jusqu’au bout de la nuit….
    Alors tout simplement merci….
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s