The Ponds Take Mahnattan

Bien sûr, cette note est truffée de spoilers !

Cette septième saison de Doctor Who est celle de la transition, en douceur. Après cinq épisodes, la saison fait une pause pour mieux reprendre à Noël avec un « Christmas Special » puis enchaîner sur les sept épisodes restant. La raison? Un changement de compagnon depuis longtemps annoncé. Le docteur a dis au revoir aux Ponds dans The Angels Take Mahnattan : une ère se finit.

Deux saisons et demie, voilà qui est un record pour qui voyage avec le Docteur ! C’est pourtant le temps qu’ont tenu Amy et Rory Ponds, premiers compagnons du onzième du nom et du showrunner Steven Moffat qui a pris les rennes de la série avec eux.  Il était donc temps, bien qu’on les adore, de passer à autre chose, pour empêcher la série de tomber dans la routine et faire ce qu’elle sait faire de mieux : se renouveler. Mais je ne m’attendais certainement pas à leur dire au revoir de cette manière… malheureusement, cette demie-saison est en demie-teinte.

Je vous ai déjà expliqué pourquoi le « saison premiere » était réussi. Le second épisode, Dinosaurs On A Spaceship, était tout aussi réjouissant et déluré, laissant aux Ponds quelques instants de répits encore. Car c’est bien d’eux qu’il s’agit tout au long de ces cinq épisodes, parfois au dépend de l’histoire pure et de l’intrigue première. Ainsi, A Town Called Mercy et The Power Of Three nous ont bien laissé sur notre faim en matière d’histoire et d’identification. Certes, il a bien fallu qu’on vive un peu plus avec les Ponds pour qu’on se dise, à la fin, qu’ils restent heureux et qu’ils ont une belle vie (quand on voit le destin de Rose et de Donna, ils sont bénis!). Mais ces deux épisodes dénotent franchement par leur résolution hyper rapide et leur superficialité. Qu’attendre alors du dernier épisode d’Amy et Rory?

Moffat n’aurait surement laissé personne d’autre écrire cet épisode qui se déroule donc à New-York. On retrouve de grands ennemis du Docteur, les Wepping Angels, mais aussi une vieille connaissance qu’on adore retrouver, aka River Song. Toutes les statues de Manhattan sont désormais avides d’émotions humaines (même les plus connues et donc les plus improbables) et pour se nourrir, enferment Rory dans un espace temporelle dont il ne peut se sortir. Pour prévenir le Docteur de ce qu’il va arriver, River écrit un roman sous nom de plume qui arrive par hasard dans sa poche. Mais si les choses sont écrites et lues, alors on ne peut les changer… Comment alors sauver Rory? Si au début de la saison Amy et Rory étaient dans une mauvaise passe, ils sont désormais amoureux comme jamais. Et c’est ce qui les sépare du Docteur pour toujours : Amy choisit Rory, « it’s called mariage ».

C’est l’émotion qui prime dans cet épisode : les anges sont un beau prétexte pour mettre une bonne dose de ce qui fait l’essence de Doctor Who, du voyage spatio-temporelle. L’intrigue est truffée d’une esthétique sympathique et de répliques plutôt amusantes. Mais encore une fois, elle est loin d’être la priorité, il y a quelques détails qui chiffonnent et surtout la matière pour faire le double épisode qu’aurait peut-être mérités Amy et Rory est loin d’être présente.  Mais on est là pour profiter des derniers moments du couple, en attendant leur sort. La scène du toit  nous fait penser que si la fin est ici, alors c’est drôlement osé. Mais heureusement, les Ponds vont vivre heureux, dans un espace-temps fixe interdit au Tardis. Du coup, la véritable scène d’adieu, surtout entre Amy et le Docteur, un Docteur qui déteste les fins, et qui dit très justement à Amelia qu’il est le premier visage qu’il a vu, nous attriste un peu, mais juste parce que le docteur est ému. Nous, finalement, on est pas si triste que ça de leur départ, et on a hâte de passer à Clara (vue dans Asylum of the Daleks) et surtout de fêter en grande pompe les 50 ans de la série en 2013 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s