Skyfall

Je l’avoue, je n’ai jamais été particulièrement passionnée par James Bond. Je n’y voyais que du bon divertissement, mais l’espion anglais ne soulevait aucune passion dans ma famille… jusqu’à Daniel Craig. Je vois déjà vos doigts pointer vers moi et me traiter d’hérétique, mais il faut le dire franchement : depuis que 007 est passé en style armoire à glace, j’apprécie de plus en plus ces films. Le dernier, Skyfall, est en passe de devenir l’un des meilleurs de mon classement…

Un super méchant, des supers cascades, de l’humour so british, de l’élégance et un scénario qui tient la route sans se prendre au sérieux et surtout sans vouloir être crédible, rien de tel pour faire un film bondien efficace. Mais le petit plus qui fait toute la différence, le zeste qui fait l’efficacité de ce James Bond là, c’est non seulement son casting, mais aussi l’hommage qu’il se permet au cinquante ans de carrière de 007. Sam Mendes (American Beauty), qui réalise pour la première fois un Bond, n’hésite pas à être efficace et sérieux, impeccable dans les scènes d’actions et dans les moments plus inattendus : on en attendait pas moins de lui. Les scénaristes, qui accueillent un nouveau venu (John Logan) réussissent à rendre le vieux tendance, les méthodes old school à la mode : quoi de plus jouissif dans un monde que l’on peut détruire à partir d’un simple clic? Il est aussi assez intelligent de reprendre au coeur de l’histoire la question qui guette la série à chaque film : Bond n’est-il pas trop vieux ou usé? Les références font mouches à chaque fois. Javier Bardem est un méchant  fou et génial. Judi Dench nous prouve encore une fois qu’elle sait y faire. Daniel Craig est (un) juste James Bond. La dernière partie du film, au milieu des landes écossaises, est particulièrement réussie : pas de gadgets ni de courses poursuites dans de grosses voitures. Certes, le film est un poil long, parfois un peu lourd, beaucoup de choses n’apparaissent pas forcément crédibles, mais on s’en fiche : on ne vient pas voir le plus indestructible des agents anglais pour ça ! On en prend pleins les yeux et on se laisse embarquer, il n’y a que ça de vrai.

Publicités

2 commentaires sur « Skyfall »

  1. J’ai trouvé que Bardem en faisait quand même un peu trop, surtout au début quand Bond est ligoté à la chaise, et qu’il nous la joue grosse tafiole allumée (excuse moi pour le terme, mais vraiment je n’ai pas compris l’intérêt de cette scène!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s