Carlos Ruiz Zafon

Cette nuit, j’ai fait un cauchemar comme cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Un de ces rêves qui pourraient ressembler à un film de Tim Burton si celui si décidait de faire du trash. Des ombres, des déformés, des cimetières, des griffes qui vous font hurler dans la nuit… bref, Halloween version mon subconscient. Mais ne croyez pas que je sois plus angoissée que d’habitude. J’ai juste eu la bonne idée de lire d’un trait avant de me coucher Marina, de Carlos Ruiz Zafon.

L’auteur espagnol, dont L’Ombre du Vent et Le Jeu de l’Ange ont fait de lui l’un des auteurs européens les plus vendus, fait de Barcelone le théâtre de ses romans. Il y instaure une ambiance de mystères et de secrets, plaçant souvent l’écriture et les livres au coeur de ses intrigues romanesques teintés de surnaturel et d’étrange. Dans Marina, il nous ramène aux années 80 où Oscar, quinze ans, s’embarque avec sa nouvelle amie Marina dans une enquête où la mort ressemble à un papillon noir, où les mannequins prennent vie et où les cimetières sont des portails vers de sombres histoires passées. Une écriture fluide et visuelle nous entraîne dans cet univers gothique où le passé est roi, dans des demeures en déclin qui ne sont pas sans rappeler la maison de la Miss Havisham de Dickens. Un court roman teinté de nostalgie à lire les soirs de pleine lune si on ne craint pas de passer de mauvaises nuits, où l’on plonge sans difficulté et dont on ressort avec quelques frissons.

« Chaque livre a une âme. L’âme de celui qui l’a écrit, et l’âme de ceux qui l’ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. » (Le Jeu de l’ange)

« C’est l’écriture qui appelle le sang, et non le contraire. » (Le Jeu de l’ange)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s