Elle court, elle court, la rumeur…

Voici un petit texte écrit dans le cadre de l’appel à sketch de l’émission Le Vinvinteur de France 4 pour leur vébsérie. N’hésitez pas à leur soumettre vos textes chaque semaine !

Le thème : La rumeur et l’Internet

John est assis, en costard, derrière un bureau avec un ordinateur qu’il scrute avec attention. Au dessus de lui un panneau : « Agence La Rumeur ». Une chaise vide en face de lui. Élisa arrive et toque au bureau.

Élisa : Excusez-moi, c’est bien ici le bureau des rumeurs ?

John la regarde avec méfiance.

John : C’est pour une plainte ou une demande de mise en circulation ?

Élisa : La deuxième option je crois. En fait, je voudrais faire circuler une rumeur sur ma collègue, pour me venger.

John se lève et fait un grand sourire.

Vinvin : vous êtes à l’endroit parfait ! Tenez, asseyez-vous, vous savez déjà quel type de rumeur vous voulez ? La formule simple sans vidéo, la formule avec option bagarre via twitter ?

Zazon : Hein ? Euh, je ne suis pas trop sûre, tout ce que je veux c’est lui rendre la vie infernale comme elle a rendu la mienne depuis la soirée de noël !

John : pas de problème, ce n’est pas compliqué. Grace à notre pack « toute la rumeur en une », vous pouvez choisir la teneur de la rumeur, la durée et les options : en ce moment, la sexe-tape marche bien ! Bon, elle est un peu plus cher car la vidéo demande certaines… aptitudes physiques de nos agents sur le terrain, mais elle vaut le coup !

Élisa : Vraiment ? Vous pensez qu’il faut aller jusque là ?

John : jusque là ? Mais ça ce n’est rien, vous savez, on peut même faire en sorte que le président des Etats-Unis soit au courant de la rumeur ! Internet, ça vous rentre le monde dans un mouchoir de poche.

Élisa : Sérieux, Obama, être au courant pour ma collègue ?

John : tout à fait ! On peut faire en sorte qu’un coréen la haïsse avec une bonne vidéo où elle massacre le gangnam style.

Élisa : Cool ! Mais il n’y pas de risque que ça vous échappe ?

John : ah, ça ma p’tite dame, on ne peut rien garantir en matière de buzz. Parfois ça prend trop, parfois ça prend pas… tout est indiqué dans les closes.

Il sort un contrat gros comme une montagne.

Élisa : Ben mazette… et ça prendra combien de temps vous pensez ?

John : aussi vite que l’éclair si vous le voulez ! Vous nous dîtes quand ça commence et quand ça finit… Allez, n’hésitez pas, vous mourrez d’envie de faire circulez ce petit secret juteux… imaginez, vous serez libérée et tout le monde pourra allègrement la juger ! Alors, hein, c’est quoi la rumeur ?

Élisa : Je ne sais pas, mais depuis quelques temps toute la boite rit dans mon dos et c’est à cause d’elle : trouvez-moi quelque chose pour que la tendance s’inverse.

John : Ecoutez, en ce moment, il y a une rumeur que nous avons lancée qui fait fureur dans une entreprise, c’est un hit total, la personne visée en a pris plein la gueule, je suis sûr que ça fera l’affaire. Il suffit de prendre quelques photos compromettantes d’elle et, disons, du petit stagiaire fils du patron pendant une soirée bien arrosée, on met ça par erreur en mail copie cachée à tout le monde et le tour est joué ! *Il rit* L’autre ne s’en est pas remise…

Élisa a pâlit tout au long du discours. A la fin, elle fulmine de rage et donne une claque à John.

Élisa : En fait, c’est pour une réclamation !

FIN

blablabla

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s