Django Unchained

Le génie cinématographique de Quentin Tarantino n’est plus à prouver. Pourtant, à chaque fois, il nous étonne encore : avec Django Unchained, c’est à la sauce western-spaghetti qu’il cuisine le spectateur, pour son plus grand plaisir.

Imaginez tous les clichés du genre western : une musique d’Enio Morricone, des colts qui tirent à tout va, des plantations de cotons et le KKK. Tout cela ne serait que très classique, si Tarantino ne venait pas y ajouter sa dose de folie, de second degré et surtout son talent à prendre les choses à contresens. Un ancien esclave noir libéré par un allemand comme héros ? Des chasseurs de primes aux manières peu orthodoxes qui veulent libérer une princesse de conte de fée ? C’est pourtant bien l’histoire de Django, qu’achète le docteur Schultz dont le métier consiste à traqué des hommes recherches morts ou vifs. Django, libre, accepte d’aider son bienfaiteur si celui-ci l’aide à acheter sa bien-aimée Broomhilda, esclave à Candieland. C’est la vengeance qui est au cœur de la motivation du héros, le tout traité avec une violence crue et un humour décalé et vachard. Mais au-delà de ça, Tarantino n’est pas que légèreté : l’esclavage est toujours condamnée, la violence toujours effrayante. Le casting est sensationnel, surtout Christopher Waltz qui confirme, après son rôle dans Inglorious Basterds, sa maitrise et son savoir-faire. Bien sûr, le film tire parfois sur la corde et on le trouve un peu long, on se dit que quelques séquences de tire au pistolet aurait pu être évitées. Mais le plaisir est au rendez-vous, devant un réalisateur qui est encore à son plus haut niveau.

django-unchained-movie-image-christoph-waltz-jamie-foxx

Publicités

Un commentaire sur « Django Unchained »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s