Broadchurch

La tendance des polars venus du froid, où l’ambiance est toujours terne et dont l’enquête, qui court sur une saison, concerne souvent le meurtre d’un mineur, est toujours d’actualité. La dernière création du genre est anglaise, elle a commencé lundi sur ITV : Broadchurch.

Créée par Chris Chibnall (que les whovians connaissent bien), cette série commence lorsque le corps d’un petit garçon de 11 ans est retrouvé sans vie sur la plage du petit village de Broadchurch, où tout le monde se connait. Commence alors l’enquête menée par le patibulaire et secret nouvel inspecteur Alec Hardy (David Tennant, plus sombre que jamais). Mais on s’intéresse surtout aux répercussions du deuil, à la psychologie de la famille, aux bouleversements qu’un meurtre peut entrainer dans une petite communauté, tout comme au rôle de la presse dans ce genre de cas. Le casting, sans reproche, porte l’histoire aux ficelles un peu trop visibles et réussit à nous faire suivre jusqu’au bout un épisode pilote à l’atmosphère parfois un peu lourde. Mais il semble que ce soit le prix à payer pour que le tout soit efficace et touchant. A voir si la suite gagne en subtilité et surtout si elle ne s’enlise pas en nous emportant dans le passé du personnage de David Tennant qui semble en avoir beaucoup à raconter.

20471783.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s