Orphan Black

Les bonnes nouveautés apparaissent parfois là où on ne les attend pas. Personne n’attendait la série Orphan Black, coproduction entre le Canada et BBC America, thriller d’anticipation dont le pilote ne fait pas forcément mouche, mais qui nous happe au fil de sa saison.

Sarah, orpheline éduquée à la dure, assiste au suicide d’une femme qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Sarah a besoin d’argent, la femme semblait riche : elle décide de prendre son identité le temps de vider son compte en banque. Mais voilà que Sarah découvre que cette femme était en contact avec une autre femme qui leur ressemble… et que quelqu’un cherche à tuer. C’est le départ d’un engrenage infernal autour du clonage. Si la mise en place semble au départ un peu lente et superficielle, la série gagne très vite en profondeur au fur et à mesure que Sara avance dans son enquête. Même si on ne comprend pas ce qui se passe, on sent que rien n’est gratuit, et que les situations qui peuvent paraitre rocambolesques nous séduisent par le coté attachant des personnages. De plus, la comédienne principale, Tatiana Maslany, interprète avec brio les changements de personnalités de chacun des clones, uniques quoi que semblables. Un bon divertissement pleins de suspens et bien pensé, Orphan Black mérite un rattrapage cet été, en attendant la saison deux.

ORPHAN BLACK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s