Peaky Blinders

Décidément, les anglo-saxons ont un don pour les reconstitutions historiques. La BBC 2 remet le couvert avec Peaky Blinders, série en six épisodes visuellement bluffante.

1919, Birmingham. La ville est mal famée, les gangs y font la loi, surtout les bookmakers des Peaky Blinders, dont le nom vient des lames de rasoirs qu’ils caches dans la visière de leur casquette. En ces temps troublés notamment par l’IRA, le gouvernement anglais, qui craint une révolte, décide de reprendre la ville en main après le vol d’une cargaison d’armes. Le chef de police Campbell est envoyé sur place pour dénicher les coupables. C’est le début d’un affrontement plus ou moins direct avec Thomas Shelby qu’incarne le beau Cillian Murphy en leader charismatique des Peaky Blinders. Tout ceci est un peu un mélange de Gangs of New-York ou encore Boardwalk Empire, et si le scénario n’est pas hyper original, il en reste assez efficace, porté par les deux acteurs principaux, par un beau savoir-faire de l’image et par une bande-son étonnante et détonante. Pour les amateurs du genre, cette série vaut très certainement le détour, d’autant qu’on apprécie son côté parfois western et noir.

peaky-blinders

Publié par Clémence Lebatteux

Scénariste, Screenwriter, blogueuse, fan de séries télé, de cinéma, de littérature, d'art en général, de culture aussi, d'écriture bien sûr, de voyage, bref, c'est aussi complet et complexe que n'importe lequel de mes personnages

Un avis sur “Peaky Blinders

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :