Poldark VS Banished

La BBC n’a peur de rien, et elle a bien raison. En l’espace de quelques semaines, ce n’est pas une mais deux séries historiques qui ont fait leur apparition sur la chaine britannique. Les deux prennent place à peu prés à la même époque, la fin du XVIIIe siècle. Dans l’un, on est dans les Cornouailles ; dans l’autre, sous l’écrasant soleil australien. Le premier est une adaptation d’un roman, l’autre une idée originale… mais Poldark et Banished sont avant tout des séries sans grandes ambitions, sans en faire tout un plat, juste pour le divertissement.

On a parfois trop tendance, nous autre sériphiles avertis, à considérer que chaque série doit être une grande série. Devant la multiplicité des nouveautés, des classiques cultes et des nouvelles saisons, on perd parfois le fil et on se concentre que sur la crème de la crème. « Il y a trop de trucs à voir » est une phrase qui sort régulièrement de la bouche des amateurs de série. Mais parfois, cela fait du bien de regarder une série juste divertissante, assez légère, sans vouloir autre chose que de nous faire passer un bon moment. Poldark et Banished sont de celles-là. Bien sûr, on sent dans les deux qu’il y a des intentions de faire comme les grandes soeurs, mais ce n’est pas la peine. Dans Poldark, on retrouve l’ambiance d’un Haut de Hurlevent concentré sur un seul héros, un jeune homme destiné à faire pâlir bien des téléspectatrice, comme un petit péché mignon. Banished, elle, nous embarque dans le quotidien des forçats destinés à partir faire de durs travaux dans les colonies, ici l’Australie. Histoires d’amours, de survies et de justices simplement menées, avec un casting de têtes connues, loin d’être parfaites mais, ici aussi, plutôt comme une récréation des grosses machines. J’ai d’ailleurs une préférence pour Banished, plus touchante. Je ne pense pas qu’aucune des deux ne marquera vraiment notre temps ni ne durera de nombreuses saisons, mais tant mieux : il faut savoir être dans un juste milieu, et parfois apprécier un peu de douce tiédeur.

PS : Vous pouvez aller voir Banished à Série Mania, the Festival de série parisien qui commence à la fin de la semaine !

Banished

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s