For them, for us, for the world, for love.

Se couper des réseaux sociaux mais vérifier que tous les gens qu’on connait et qu’on aime sont sains et saufs. Profiter de la famille, rire, boire, chanter, sans jamais oublier ce qui ne se sont pas réveiller. Espérer, espérer si fort que jamais personne d’autre n’ai à vivre ce calvaire, cette peur insidieuse. Continuer à vivre, retrouver l’insouciance, et aimer, aimer comme si ce jour était le dernier.

Fluctuat Nec Mergitur.

« But I will hold on hope
And I won’t let you choke
On the noose around your neck

And I’ll find strength in pain
And I will change my ways
I’ll know my name as it’s called again »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s