Gentleman Jack

Quand HBO et BBC coproduisent une série historique en cochant toutes les cases chères à mon coeur de sériphile, je suis obligée de vous en parler. C’est en tout cas l’impression que m’a donné le pilote de Gentleman Jack, diffusé en ce début de semaine sur OCS en France. Quelles cases ?

  • Une période on-ne-peut-plus jouissive quand il s’agit de l’Angleterre : le début de la Révolution Industrielle. Quand l’image austienne de l’Angleterre se mélange aux intérêts capitalistes de l’exploitation du charbon, cela bouscule les codes de la (bonne) société et embrase les grands sentiments romanesques du genre.
  • une scénariste, Sally Wainwright, dont on admire le travail (Happy Valley) et un casting dont on sait déjà qu’il sera tellement à la hauteur : la géniale Suranne Jones (Docteur Foster), Sophie Rundle (Peaky Blinders) ou encore Gemma Whelan (GoT).
  • une héroïne hors du commun, qui bouscule les codes : Anne Lister, aka Gentleman Jack, lesbienne propriétaire terrienne qui compte bien vivre sa vie comme elle l’entend. Personnage réelle d’ailleurs, connue en Grande-Bretagne pour sa personnalité, son journal et sa réputation de première lesbienne moderne. La série s’inspire des journaux intimes d’Anne Lister.
  • une réalisation rythmée, haute en couleurs, des petits clins d’oeil caméra et des bouts de voix-off qui donnent un petit twist moderne et rock’n roll.

Une petite pépite qui dépoussière le genre tout en gardant les éléments qui nous font aimer le period drama. Encore une fois, les anglais font fort !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s