360

Il y a des films qui sont fait pour être des chefs d’oeuvre. C’était le cas de 360 : un réalisateur portugais ayant largement fait ses preuves ( Fernando Meirelles, dont The Constant Garderner m’avait marqué), un scénariste britannique crème de la crème (Peter Morgan, à qui l’on doit entre autre The Queen ), un livre à succès pour point de départ ( La RondePoursuivre la lecture de « 360 »