Mes Meilleurs Séries de 2015 !

L’heure du traditionnel classement des meilleurs séries vues cette année a sonné ! Alors, 2015, ça donne quoi ? Du bon, bien sûr, à en perdre la tête ! Petite sélection de la crème de la crème, sans ordre de préférence (c’est trop dur !)

SENSE8 : Bien qu’elle ne fasse pas l’unanimité, la dernière création des Wachoswki est réjouissante. D’une part, avec une inventivité bordélique mais dans l’émotion, elle est un régal d’histoires. D’autre part, elle nous redonne un peu foi en l’humanité.

JONATHAN STRANGE & MISTER NORRELL : Ce que les anglais savent faire de meilleur : de l’historique, de la magie, le tout dans un ton complétement décalé, fantastique, très bien réalisé et prenant à souhait.

UNREAL : Les dessous de la télé-réalité n’auront plus de secret pour vous, et pour cause… cette série, mordante, acide et pleines de rebondissement vous dégoutera à tout jamais de ce monde de requin !

MR ROBOT : Il ne faut pas sous-estimer les hackeurs… ni leur folie. Mister Robot explore dans un rythme soutenu les délires d’un personnage troublé qui veut renverser la société.

GALAVANT : The comédie musicale de l’année est l’histoire décalée et drôlissime d’un chevalier parfait qui veut sauver sa bien-aimée, une belle garce, des griffes d’un méchant roi.  On ne s’en lasse pas !

CUCUMBER : avec ses déclinaisons Banana et Tofu, Cucumber explore avec brio et tendresse les aléas des couples, qu’ils soient gays ou straight, et surtout la sexualité comme un grand terrain de jeu. Top !

BLOODLINE : une famille qui se déchire lorsque le fils (tout sauf) prodige revient… cette série vaut pour sa narration complexe et intéressante, son rythme inhabituel et ces personnages forts.

10% (DIX POUR CENT) : Il y a eu du très bon en série française cette année, mais celle qui sort du lot, c’est 10% ! Une comédie dramatique bien écrit, drôle, touchante, sur des agents artistiques qui enchainent les problèmes et les guests.

DAREDEVIL : cette série est très représentative du changement de ton des histoires de super-héros. Plus noire, plus complexe, c’est une vraie réussite que ce Daredevil, qui joue sur le côté humain et moralement complexe de la justice.

UMBREAKABLE KIMMY SCHMIDT : Pour finir, chapeau bas à cette comédie, dernière création de Tina Fey et sa bande. Complétement décalée, Kimmy a pour principe de voir la vie du bon côté, vie qu’elle a laissé dans les années 1990… elle n’a pas fini de redécouvrir le monde de manière frontale !

sense_key_008_h-660x330

Publicités

Bloodline

On ne peut pas nier que Netflix adopte un rythme assez soutenu dans la sortie de nouvelles séries originales. Et non content d’être dans la quantité, la plateforme de VOD nous surprend en étant souvent dans la qualité. C’est le cas avec sa dernière née, le drame familial Bloodline.

Une réunion de famille dans les Keys, aux Etats-Unis. Entre soleil et la menace constante d’une tempête, la chaleur et le vent, les Rayburn se réunissent. Dés le départ, les tensions entre les quatre enfants sont mis en exergue, notamment avec l’ainé, le mouton noir ou le fils prodige, c’est selon. Plus l’épisode pilote avance, plus on comprend que tout cela va très mal tourner… Les créateurs, à qui l’ont doit la série Damages (Todd A. Kessler, Glenn Kessler et Daniel Zelman), semblent avoir tissé une histoire fratricide frisant la tragédie grecque. Quoi qu’il en soit, l’ambiance lourde et les non-dits nous attirent comme un aimant, le casting impeccable (surtout Kyle Chandler) donne du corps à un récit tout en lenteur, bref, le pilote est une belle promesse de ce qui nous attend par la suite.

bloodline