Les meilleurs nouvelles séries de 2013 !

Les réjouissances de fin d’années arrivent à grand pas, et avec elles les traditionnels Top 10 ! On commence avec la récap’ série de cette année 2013. Du bon, du moins bon, des adieux, bref, beaucoup d’émotions. Et vous, vous l’avez vécu comment, votre année série 2013 ?

Top 10 des Meilleurs Nouveautés :

1. The Slap : pour sa finesse d’écriture, l’intelligence du traitement des personnages et ce dispositif fascinant des changements de point de vue.

2. Masters of Sex : une histoire d’amour qui n’en est pas une, un second degrés sur le sexe fascinant, de l’historique intelligent.

3. Orange is the new black : une comédie douce-amer sensible et touchante, qui montre enfin les femmes sous un jour différent.

4. Bates Motel : la série angoissante de l’année. Un suspens tout juste assez malsain pour ne pas sombrer dans le too much, un bel hommage à Hitchcock.

5. House Of Cards : les dessous de la politique américaine vue par David Fincher, ça donne forcément un mélange explosif.

6. Real Humans : en donnant à des robots une véritable place dans la société, cette série traite avec finesse de sujets délicats.

7. Vikings : la série historique de l’année ! Des combats, de beaux hommes nus, de la passion, bref, tout ce qu’il faut pour du bon divertissement.

8. Top Of The Lake : la série planante de l’année, à l’ambiance belle et particulière porté par une histoire forte.

9. The Americans : des histoires d’espions pendant la guerre froide, ç apouvait être casse-gueule, mais The Americans s’en sort avec brio.

10. Odysseus : une mention spéciale pour notre petite frenchy dont les mérites surpassent les quelques imperfections.

Les Adieux ou il ne fait pas bon être une série en B cette année

Breaking Bad : une des meilleurs séries de tous les temps à tirer sa révérence de manière parfaite. Une vrai réussite de A à Z.

Borgen : Birgitte nous a encore fait vibrer dans cette troisième et dernière saison de la série danoise. Elle va nous manquer.

The Borgias : la famille menée d’une main de maître par Jeremy Irons ne tourmentera plus les palais du Vatican ni la politique italienne de la renaissance.

James Gandolfini : il est une série à lui tout seul. L’acteur qui incarnait Tony Soprano nous a quitté cette année, l’occasion de revoir la série.

Les suites marquantes

S’il y en a bien un qui nous a fait courir cette année, c’est Doctor Who ! Entre les réjouissantes de l’anniversaire du cinquantenaire et les déceptions à répétition de la saison sept, on ne sait plus à quel daleck se vouer !

Les classiques découverts

Miranda : comment ai-je pu vivre avant Miranda ? Drôle, fin, l’anglaise a tout compris, et on se passe les épisodes en boucle au moindre coup de blues.

Six Feet Under : grande claque sériphile, les destins des membres de la famille Fisher vous secouent à chaque épisode. De la grande télé.

Deadwood : là encore, on est dans la crème de la crème. Un village du far west sans foi ni loi, un théâtre des conventions humaines absentes. Puissant.

Les pires

Banshee : ah ah !

Da Vinci’s demons : Beurk…

Dracula : pourquoi, mais pourquoi ?

025

Publicités

They’re back

C’est toujours ça, le problème de la rentrée série : en plus des nouveautés, nos coups de coeur ou désormais classiques reviennent aussi pour de nouvelles saisons. Tour d’horizon de mes favoris : Behold the Spoilers !

Downton Abbey : la saison 4 du phénomène so british d’ITV a commencé il y a trois épisodes de cela. Si l’ambiance y est toujours et que le niveau remonte après le « catastrophique » christmas special, on attend un déclic plus général. Quelques pistes intéressantes ont été lancé, surtout lors de l’épisode 3 à la fin bouleversante.

Homeland : la saison 3 de la série d’espionnage est attendue au tournant mais, pour le moment, difficile de reprendre un rythme effréné alors que son héros manque à l’appel. L’intrigue avec son ado n’est vraiment pas passionnante, et Carrie enchaîne les grimaces de folle. Vivement que tout cela démarre.

Nashville : le suspens du cliffhanger de deuxième saison n’aura pas duré bien longtemps, et heureusement, car le premier épisode se penchait beaucoup trop sur le sentimentalisme. Maintenant qu’on retourne vers les coulisses du label et de la musique, ça risque de devenir du crêpage de chignon dans les règles de l’art, et c’est ça qu’on aime !

The Big Bang Theory : septième saison, pas un épisode sans un éclat de rire : Big Bang est au top de sa forme malgré une sixième saison un peu en dessous parfois. Décidément, Amy est the nouveau clown.

How I Met Your Mother : neuvième et dernière saison des aventures de Ted et sa bande… et de la mère, enfin sur nos radars. Une action regroupée sur un week-end, pas mal de bons sentiments mais beaucoup de douceurs et une pointe de nostalgie pour l’heure des au revoir.

Un Village Français : cette cinquième saison raconte les aventures de Villeneuve en 1943 et les choses ont bien changé dans ce petit village… collaboration, maquis, trahison, tension de tout les instants : on est gâté par la série de France 3 !

Platane : Eric Judor revient sur Canal + avec la deuxième saison de sa série acide et second degré, lourde,  l’humour incompréhensible… mais un sens de l’autodérision et du burlesque étonnant, sans oublier le tournage (fictif!) de la Tour Montparnasse Infernal 2.

Borgen : dernière round pour Birgitte, femme politique forte qui entend bien en découdre une dernière fois avec le système danois. Toujours intelligente, juste, il faut savourer les derniers épisodes de cette super série.

Mais aussi : Boardwalk Empire, Once Upon a Time, Arrow..

un-village-francais-2_4049299

Borgen : Birgitte n’a pas le pouvoir facile

Beaucoup vous le diront : accéder au pouvoir n’est que le début d’un chemin long et difficile. C’est en tout cas ce que ressent Birgitte Nyborg, premier ministre fictive du Danemark dans l’excellent série Borgen, dont la seconde saison a commencé jeudi dernier sur Arte.

Borgen est un succès  a de nombreux niveaux. Tout d’abord, elle réussit à rendre la politique passionnante, tâche difficile quand on sait à quel point le grand public se lasse de la chose publique. Mais dans  les coulisses du pouvoir danois, les questions sont captivantes et leurs résolutions ont des airs de thriller. Pourtant, cette saison deux est bien à propos de la complexité du pouvoir au quotidien, mais traité d’une manière universelle et addictif. Un suspens qui accroche le téléspectateur, car les sujets sont rendus humains par un savant dosage de vie public et de vie privée. Faut-il rester en Afghanistan malgré les pertes humaines ? Tel est le coeur du premier épisode, qui nous remet tout de suite sur les rails de la vie de Nyborg et de ses collaborateurs.

Un autre force de la série repose sur la très bonne construction de tous les personnages qui gravitent autour du premier ministre, du spin doctor au passé secret à la journaliste fouineuse. Chacun a ses failles, son histoire et son évolution personnelle. Tout sériephile ou même dramaturge qui se respecte sait que dans le personnage réside la clé d’une bonne série. Nyborg, tout particulièrement, est traité de manière complexe et attachante, que ce soit dans ses choix politiques ou dans ses relations familiales. Bien sûr, le casting impeccable, aidé par, pour une fois, une version française pas trop mauvaise, rajoute du sel à l’histoire. Cette saison deux est donc à ne manquer sous aucun prétexte  d’autant plus qu’elle est disponible sur le replay d’Arte et que la saison trois est déjà sur les rails !

You might wanna watch French TV

Après vous avoir fait un petit topo sur la rentrée des séries US et UK, je vous invite à vous pencher d’un peu plus près à ce qui va se passer sur les écrans français, car certaines séries méritent qu’on les regarde!

L’évènement de la rentrée est pour moi la série Ainsi soit-il, création originale d’Arte. Prix de la meilleur série française au festival Série Mania, elle sera diffusée à partir du 11 octobre et a pour sujet la vie de séminaristes. Ensuite, on se penchera sur la saison 2 de Borgen en novembre sur Arte également (qui n’est pas une série française soit, mais qui vaut la peine quand même!).

Sur Canal +, on attend la saison 4 d’Engrenages et la saison 2 de XIII, mais surtout la nouveauté Les Revenants qui commencent en septembre : le genre fantastique fait enfin sa rentrée en France pour ce qu’on espère être une série de qualité !

Sur TF1, quelques nouvelles fictions françaises font leur apparition, comme Merlin avec Gérard Jugnot à Noël, No Limite avec Vincent Elbaz ou encore un nouveau polar : Falco, le dernier flic.

Quant à France 2, qui a dévoilé sa programmation au début de la semaine, les séries françaises seront le mercredi soir autour de la famille et le vendredi soir autour du polar. Voilà ce que la nouvelle saison apporte :

Le mercredi : soirée en famille

Fais pas ci, fais pas ça – Saison 5, Les Hommes de l’ombre – Saison 2, Détectives – 8 x 52 – Nouveauté, Tiger Lily – 6 x 52 – Nouveauté, Rouge Brésil – 2 x 90 – Nouveauté, La Smala s’en mêle

Le vendredi : soirée polars

Les Petits meurtres d’Agatha Christie – Nouveau duo, Caïn – 8 x 52 – Nouveauté, Main courante – 8 x 52 – Nouveauté, Les Limiers – 2 x 52 – Nouveauté, Candice Renoir – 8x 52 – Nouveauté, Boulevard du palais, Nicolas Le Floch