Les premiers retours de mi-saison

Quelles sont nos séries favorites qui sont revenues avec de nouvelles saisons depuis janvier ? Petit guide non-exhaustif des aventures dans lesquelles j’ai replongé avec plaisir depuis le début du mois : BEHOLD, SPOILERS !

– SHERLOCK saison 3 : il n’a pas fallu cinq minutes pour que ces trois épisodes des nouvelle aventures du Sherlock de Steven Moffat rallume la flamme. Si les deux premiers épisodes peuvent surprendre dans leur construction, assez éloigné des intrigues policières uniques et recentré sur les méandres de l’esprit de Sherlock, c’est pour mieux nous épater dans le dernier épisode. Sherlock est au top, pour revenir, si la rumeur est vraie, pour au moins deux saisons.

EPISODES saison 3 : la vie des scénaristes n’a pas fini d’inspirer la fiction et surtout Episodes, où notre petit couple de scénariste anglais va une nouvelle fois se frotter aux méandres de la production d’une série à Los Angeles – et surtout aux méfaits involontaires de son héros, Matt Leblanc. Toujours aussi réjouissant, on espère que les petites histoires de couple seront un peu laissé de côté pour les vraies histoires des coulisses de la série, toujours dans cet esprit acide et décalé.

CALL THE MIDWIFE saison 3 : c’est un nouveau départ pour les sage-femmes de la BBC officiant dans un quartier défavorisé de Londres dans les années 1950. On retrouve celles qui sont désormais de bonnes copines faire face à de nouveaux cas délicats au milieu de bouleversement de leur époque. Un début de saison sage qui fait des records d’audiences outre-manche.

DEATH IN PARADISE saison 3 : le choc ! Ce début de saison commence fort pour qui n’était pas prévenu du changement de personnage principal. Exit notre bien aimé Richard Poole, bienvenue Humphrey Goodman incarné par le délicieux Kris Marshall qui cherche encore ses marques avant de vraiment pouvoir nous embarquer dans des enquêtes un peu plus fine. On lui donne en tout cas sa chance.

– KABOUL KITCHEN saison 2 : Jacky a des soucis. A peine sorti de captivité, le voilà pris entre les mains de la CIA… ils y vont forts, dans Kaboul Kitchen ! C’et toujours en riant d’avance qu’on se plonge dans les plans foireux des uns et des autres, allant de raté en raté, avec un Melki au top qu’on adore voir se débattre. Cela promet pour la suite ! La série passe en ce moment sur Canal +.

kaboulkitchen2

Publicités

Christmas Specials are coming !

Le compte à rebours est lancé ! Dans un peu plus de 20 jours, ce sera Noël. Quand on est sériphile, à Noël, en plus du chocolat et du fois gras, ce qu’on attend en trépignant, ce sont les épisodes spéciaux de nos séries favorites que nous offre la télé anglaise ! Véritable religion outre-manche, ce programme des fêtes évitent les innombrables rediffusions des classiques que l’on a déjà vu en masse pour de la fiction de qualité inédite. Cette année encore, nous allons être gâtés :

Sur la BBC :

Doctor Who : bien sûr, cet épisode est très très attendu, car ce sera le dernier du Doctor Matt Smith.

Call the Midwife : elles nous manquent, les sage-femmes de la BBC. On les retrouvera avec plaisir cette année !

Death Comes to Pemberley : les amateurs de Jane Austen ne sont jamais en reste à Noël ! Cette année, la BBC adapte la suite de Pride and Prejudice, écrit par PD James… de quoi vous mettre l’eau à la bouche : http://www.dailymail.co.uk/femail/article-2516159/Downton-Darcy-Let-battle-begin-Cool-Mary-faces-prim-Lizzie-clash-Christmas-TV-titans.html

– Pour le 1e janvier, histoire de commencer l’année en beauté, c’est la 3e saison de l’excellente série Sherlock qui débarque sur les écrans.

Sur ITV :

– la série phare de la chaîne, Downton Abbey, revient pour un épisode spécial de deux heures ! Une bonne dose de la famille Crwaley qui nous permettra de tenir l’année.

Vivement Noël !

la-photo-promo-de-l-episode-christmas-special

Christmas Specials, cru 2012

Noël est passé et nous a livré, de l’autre côté de la Manche, sa cuvée d’épisodes spéciaux des séries les plus populaires. Voilà ce que j’en ai pensé..

Attention, beaucoup de spoilers !

Doctor Who : The Snowmen

Ce n’est pas une nouveauté, j’ai toujours été assez sceptique quant aux épisodes de Noël écrit par Steven Moffat. De plus, après la petite déception quant à la première partie de cette septième saison, je ne m’attendais pas à être un peu agréablement surprise. Si l’intrigue principale n’est pas vraiment passionnante, l’introduction de Clara, la nouvelle compagnon, apporte ce qu’il faut de fraîcheur et de distraction pour oublier les faiblesses du scénario et l’état d’esprit assez peu crédible du Doctor. Et puis c’est sûr que si on ajoute un sontaran et une silurian, ça met un peu d’exotisme qui manquerait cruellement sinon… Ce n’est pas un super épisode, donc, mais on s’accroche à ce qu’on peut en attendant la suite et toutes les promesses pour cette année anniversaire.

Downton Abbey : A Journey to the Highlands

C’est le second épisode de Noël que nous offre la série historique la plus populaire du moment. L’année dernière, l’épisode avait été nécessaire pour finir quelques intrigues et déblayer du terrain pour la suite. Ici, c’est une toute nouvelle intrigue qui prend place. La famille Crawley va passer quelques jours dans les Highlands pour chasser, avec une Marie enceinte jusqu’aux dents et des problèmes de couple pour les parents de Rose. Reste à Downton les domestiques qui en profitent pour aller à la foire du village. Si l’ambiance typique de la série est bien présente et agréable, on regrette cependant qu’en une heure et demie, toutes les intrigues traitées ne soient que mineurs, voir même inintéressantes. Beaucoup d’intrigue amoureuses, forcément, certaines un peu inutiles, voir même peu crédibles. Si celle tournant autour de Brandson nous fait un peu plus aimer le personnage, on y croit pas vraiment. Bref, tout cela serait quand même très bien passé si la fin ne venait pas tout gâcher. C’est bien la première fois que je suis déçue par Downton ! Premièrement, on voit venir la chute avec des sabots plus gros que moi, à voir le nom de Matthew prononcé si souvent et surtout l’amour et la joie qu’ils semblent apporter à tous. De plus, si c’est l’acteur qui souhaitait quitter la série à la fin de cette saison, il y aurait peut-être eu des manières un peu moins évidente et facile, surtout si proche de la mort de la cadette de la famille. Comment la série va-t-elle réussir à rebondir, ne pas tomber dans le déjà vu et surtout retenir les fans après la destructions d’un des couples phares de la série? Vous l’aurez compris, je suis perplexe.

Call the Midwife : Christmas Special

Call the Midwife a eu la chance d’avoir, dés sa première saison, un épisode de Noël. Pour une première, c’est plutôt une réussite : on reste complètement dans le ton de la série, et hors mis le décorum de Noël, on se croirait dans un épisode tout ce qu’il y a de plus normal. Toutes les générations sont présentes, tous les bons sentiments aussi, les deux intrigues principales assez bien menées et, même si l’on s’étonne de l’accouchement solitaire d’une jeune fille, on apprécie l’histoire à sa juste valeur. Pas d’intrigues personnelles, juste des histoires touchantes. Finalement, c’est la petite dernière qui tiens encore le meilleur Christmas Special, pet-être parce que les attentes sont moindres. En tout cas, cela ne nous empêchera pas d’attendre la suite des trois séries avec impatience !

Call_the_Midwife_Christmas_special___preview_pictures

Call the Midwife

En regardant la bande-annonce des réjouissances de Noël de la BBC, je me suis rendue compte que j’étais complètement passée à côté d’une série historique, ou period drama cette année, obnubilée que j’étais par Downton Abbey. Mais, en janvier, sur la BBC, était diffusée Call The Midwife, série concurrente directe de la star d’ITV et qui a même réussi à faire plus d’audience qu’elle lors de la diffusion de son quatrième épisode. Je profite donc de l’accalmie hivernale des séries pour rattraper mon retard…

Nous nous retrouvons dans l’est de Londres, les quartiers pauvres, en 1957. Jenny Lee vient d’obtenir son diplôme de sage-femme et vient officier à la Nonnatus House, où se côtoient infirmières et religieuses. La jeune femme, un peu naïve, va découvrir les conditions déplorables de vie et d’hygiène des populations les plus défavorisées et se retrouvera vite dépassée par les situations aussi rocambolesques que dramatiques dans lesquelles sa nouvelle vie va l’amener.

Créée par Heidi Thomas et s’inspirant des mémoires de Jennifer Woth, cette série dépeint la société anglaise de l’époque, la différence des classes et des mentalités, des progrès en cours de la médecine également, tout ce que ce milieu de siècle va apporter comme changements. Les personnages sont attachants, et bien que la majorité sont des femmes (Jessica Raine, Miranda Hart, Jenny Agutter, Pam Ferris et Judy Parfitt), on est emporté par des moments drôles ou émouvants, tristes ou cocasses. Bien sûr, l’atmosphère est tout de même assez différente de Downton Abbey, il y a moins de personnages et les intrigues ne sont pas les mêmes. De plus, on est plus tourné ici vers le conventionnel et bien-pensant  dans  les leçons de vies que tirent l’héroïne.  Mais on voit que le savoir-faire anglais est similaire : chaque patient ou personnage secondaire est un personnage fouillé, un soin tout particulier est accordé au décors et aux costumes, quoi que les images sont un peu trop propres sur elles, défaut de formatage de la BBC. Le charme opère malgré tout : on se laisse prendre dans l’univers de ces sages-femmes. L’audience ne s’y est pas trompée : la série est renouvelée pour une seconde saison, et il y aura un Christmas Special… même jour, même heure que Downton, sur les deux chaines concurrentes. Les amateurs ne vont plus savoir où donner de la tête !

Pour ceux qui aime les period dramas anglais, je vous conseille de faire un tour par là !

call-the-midwife2

Christmas is in the air !

Parfois, je suis nostalgique de ma vie à Londres et de l’English way of life. Cependant, à Noël, je suis toujours soulagée de voir que la télévision anglaise est loin de moi : sinon, je passerais quatre jours devant la télévision, au détriment de ma famille et des fêtes de fin d’année. Pourquoi ? Parce que fin décembre est la période où la BBC, ITV, j’en passe et des meilleurs nous offrent des épisodes spéciaux de nos séries préférées. Cette année, l’habituel Doctor Who qui rencontrera son futur compagnon, Downton Abbey VS Call The Midwife et le final de la série Merlin. Beau programme, dont on se réjouit à la veille du début de ce mois de décembre :