Holy Motors

Il y a eu un film qui a fait une sacrée polémique lors de sa projection au Festival de Cannes cette année. Entre amour encensé et haine déchaînée, Holy Motors aurait dû, pour la presse française, remporter la palme d’or. Certains disent même qu’il a changé à jamais leur vision du cinéma, voir du monde. LourdeLire la suite « Holy Motors »

La part des anges

On connait les thèmes de prédilection de Ken Loach par coeur. Après vingt-trois longs-métrages, le cinéaste irlandais nous a prouvé son intérêt pour son pays, les petites gens qui y vivent, le combat contre les inégalités. Pourtant, il arrive toujours à nous convaincre, nous émouvoir, nous toucher et, cette-fois, nous charmer, à tel point que le jury du FestivalLire la suite « La part des anges »

Sur la route

C’est une drôle d’idée que de vouloir adapter au cinéma un livre que tout le monde prétend inadaptable. Pourtant, Walter Salles a toujours été convaincu qu’il en serait capable, pour avoir déjà tourné de très beaux road-movies (Carnets de Voyage par exemple). Alors, quand F.F. Coppola l’a appelé pour lui donner les droits du romanLire la suite « Sur la route »

Et la palme est attribuée à…

La semaine spéciale Cannes s’est avérée un peu plus occupée que prévue… mais je vous donne quand même le palmarès de cette nouvelle édition : – La Palme d’or est attribuée au film « Amour » de l’Autrichien Michael Haneke. C’est la deuxième fois qu’il obtient cette récompense. La première était en 2009 pour « Le ruban blanc ».Lire la suite « Et la palme est attribuée à… »

Moonrise Kingdom

Continuons notre semaine cannoise à Paris par le film projeté en ouverture du Festival : Moonrise Kingdom, de Wes Anderson, cinéaste américain dont j’apprécie particulièrement les histoires et l’univers. La Famille Tennebaum, La Vie Aquatique, The Darjeeling Limited et, dernièrement, Fantastic Mr Fox  ont fait leur preuve. Celui-là mérite-t-il alors la palme d’or ? AvecLire la suite « Moonrise Kingdom »

De Rouille et d’Os

Après une semaine spécial série, nous entamons une semaine spéciale Festival de Cannes ! Quelques critiques de films et billets d’humeur au programme… Pour commencer, un film en compétition : De Rouille et d’Os, de Jacques Audiard, qui est sorti sur nos écrans le jour de sa projection cannoise et que je me suis empresséeLire la suite « De Rouille et d’Os »