Mes Meilleurs Séries de 2015 !

L’heure du traditionnel classement des meilleurs séries vues cette année a sonné ! Alors, 2015, ça donne quoi ? Du bon, bien sûr, à en perdre la tête ! Petite sélection de la crème de la crème, sans ordre de préférence (c’est trop dur !)

SENSE8 : Bien qu’elle ne fasse pas l’unanimité, la dernière création des Wachoswki est réjouissante. D’une part, avec une inventivité bordélique mais dans l’émotion, elle est un régal d’histoires. D’autre part, elle nous redonne un peu foi en l’humanité.

JONATHAN STRANGE & MISTER NORRELL : Ce que les anglais savent faire de meilleur : de l’historique, de la magie, le tout dans un ton complétement décalé, fantastique, très bien réalisé et prenant à souhait.

UNREAL : Les dessous de la télé-réalité n’auront plus de secret pour vous, et pour cause… cette série, mordante, acide et pleines de rebondissement vous dégoutera à tout jamais de ce monde de requin !

MR ROBOT : Il ne faut pas sous-estimer les hackeurs… ni leur folie. Mister Robot explore dans un rythme soutenu les délires d’un personnage troublé qui veut renverser la société.

GALAVANT : The comédie musicale de l’année est l’histoire décalée et drôlissime d’un chevalier parfait qui veut sauver sa bien-aimée, une belle garce, des griffes d’un méchant roi.  On ne s’en lasse pas !

CUCUMBER : avec ses déclinaisons Banana et Tofu, Cucumber explore avec brio et tendresse les aléas des couples, qu’ils soient gays ou straight, et surtout la sexualité comme un grand terrain de jeu. Top !

BLOODLINE : une famille qui se déchire lorsque le fils (tout sauf) prodige revient… cette série vaut pour sa narration complexe et intéressante, son rythme inhabituel et ces personnages forts.

10% (DIX POUR CENT) : Il y a eu du très bon en série française cette année, mais celle qui sort du lot, c’est 10% ! Une comédie dramatique bien écrit, drôle, touchante, sur des agents artistiques qui enchainent les problèmes et les guests.

DAREDEVIL : cette série est très représentative du changement de ton des histoires de super-héros. Plus noire, plus complexe, c’est une vraie réussite que ce Daredevil, qui joue sur le côté humain et moralement complexe de la justice.

UMBREAKABLE KIMMY SCHMIDT : Pour finir, chapeau bas à cette comédie, dernière création de Tina Fey et sa bande. Complétement décalée, Kimmy a pour principe de voir la vie du bon côté, vie qu’elle a laissé dans les années 1990… elle n’a pas fini de redécouvrir le monde de manière frontale !

sense_key_008_h-660x330

Daredevil

Cela fait quelques années que les super héros en tout genre envahissent nos écrans. Cela a commencé par le cinéma, mais il n’a pas fallu bien longtemps pour que cela se propage aux séries. Il est vraie qu’un univers comme celui de Marvel est très riche… mais ne fait pas tout le temps de bonnes adaptations. Cependant, Netflix frappe un grand coup avec sa version de Daredevil.

Comme tout bon super héros masqué, Daredevil, aka Matt Murdoch, a une double identité : avocat le jour, justicier la nuit. Mais sa particularité, c’est qu’il est aveugle, rien que ça ! Ce qui a bien sûr décuplé ses autres sens et lui a surtout donné une féroce envie de foutre de sacrées raclées aux méchants de New-York, plus particulièrement ceux qui sévissent dans le quartier de Hell’s Kitchen. Dans cette version (on oubliera celle, au cinéma, avec Ben  Affleck), les choses ne sont pas faites à moitié : sombre, stylisé, avec quelques airs de Batman, des ambiances très americano-américaine… et pourtant, on se laisse prendre, au fur et à mesure, par le côté humain de ce super héros et, au bout du deuxième épisode, on se dit qu’il est quand même vraiment super fort, tout comme ces créateurs qui ont réussi à nous attraper dans leur filer. Bien sûr que c’est un peu tape-à-l’œil, mais après tout, du bon divertissement de super héros, de cette qualité là, on ne va pas bouder notre plaisir !

daredevil