Happy Valley

Renouveler un genre qui a marché très fort sans se parodier était le principal défis de la BBC quand elle a lancé la mini-série Happy Valley. Dans la même mouvance que Broadchurch (petit village anglais perdu, un personnage de flic avec un lourd secret, un évènement qui vient bousculer la vie des habitants), il fallait pourtant s’en détacher au maximum… Sally Wainwright, l’auteur, a réussi le pari haut la main.

Pas question de copier une série parce qu’elle a marché : au contraire, on sent toute la liberté qu’a eu l’auteur avec Happy Valley. Ainsi, cette histoire se penche sur une policière loin des clichés, forte, têtue, une grand-mère trop jeune qui se guérit du drame qui est arrivé à sa fille… lorsqu’elle apprend que l’homme qui en est responsable est sorti de prison et rôde dans les parages. Ce qu’elle ignore encore, c’est que ce dernier est impliqué dans l’enlèvement d’une autre jeune femme, fille d’un patron qu’un des employés veut faire chanter sur un coup de désespoir… mais change d’avis. Alors que toutes ces vies sensibles et complexes s’entremêlent et que l’intrigue avance, on découvre de façon assez dure et violente dont ces gens ordinaires tentent de s’en sortir. Ce premier épisode tisse une toile de façon délicate et prenante, posant les pierres de différentes intrigues qui, on le comprend, viendront nourrir le récit au fur et à mesure. Déjà, on sent qu’on va être accroché à son fauteuil et qu’on ne va pas lacher Happy Valley, qui n’a d’Happy que le nom, de si tôt.

3652978299

Publicités

Les premiers retours de mi-saison

Quelles sont nos séries favorites qui sont revenues avec de nouvelles saisons depuis janvier ? Petit guide non-exhaustif des aventures dans lesquelles j’ai replongé avec plaisir depuis le début du mois : BEHOLD, SPOILERS !

– SHERLOCK saison 3 : il n’a pas fallu cinq minutes pour que ces trois épisodes des nouvelle aventures du Sherlock de Steven Moffat rallume la flamme. Si les deux premiers épisodes peuvent surprendre dans leur construction, assez éloigné des intrigues policières uniques et recentré sur les méandres de l’esprit de Sherlock, c’est pour mieux nous épater dans le dernier épisode. Sherlock est au top, pour revenir, si la rumeur est vraie, pour au moins deux saisons.

EPISODES saison 3 : la vie des scénaristes n’a pas fini d’inspirer la fiction et surtout Episodes, où notre petit couple de scénariste anglais va une nouvelle fois se frotter aux méandres de la production d’une série à Los Angeles – et surtout aux méfaits involontaires de son héros, Matt Leblanc. Toujours aussi réjouissant, on espère que les petites histoires de couple seront un peu laissé de côté pour les vraies histoires des coulisses de la série, toujours dans cet esprit acide et décalé.

CALL THE MIDWIFE saison 3 : c’est un nouveau départ pour les sage-femmes de la BBC officiant dans un quartier défavorisé de Londres dans les années 1950. On retrouve celles qui sont désormais de bonnes copines faire face à de nouveaux cas délicats au milieu de bouleversement de leur époque. Un début de saison sage qui fait des records d’audiences outre-manche.

DEATH IN PARADISE saison 3 : le choc ! Ce début de saison commence fort pour qui n’était pas prévenu du changement de personnage principal. Exit notre bien aimé Richard Poole, bienvenue Humphrey Goodman incarné par le délicieux Kris Marshall qui cherche encore ses marques avant de vraiment pouvoir nous embarquer dans des enquêtes un peu plus fine. On lui donne en tout cas sa chance.

– KABOUL KITCHEN saison 2 : Jacky a des soucis. A peine sorti de captivité, le voilà pris entre les mains de la CIA… ils y vont forts, dans Kaboul Kitchen ! C’et toujours en riant d’avance qu’on se plonge dans les plans foireux des uns et des autres, allant de raté en raté, avec un Melki au top qu’on adore voir se débattre. Cela promet pour la suite ! La série passe en ce moment sur Canal +.

kaboulkitchen2