Parce que la fiction française vaut bien un festival.

Avant, j’étais jalouse, rongée d’envie et de frustration quand tout le monde était au Festival de Cannes sauf moi. Les paillettes, le glamour, les films bien sûr, tout ça faisait rêver. Mais au printemps dernier, rien, pas vraiment de curiosité, d’attachement, bref, Cannes m’a laissé de marbre sans que je comprenne pourquoi… et puis leLire la suite « Parce que la fiction française vaut bien un festival. »

Publicité