Years and Years

Parfois, pas besoin de fantômes, de caves sombres ni de tueurs en série pour faire une bonne série d’angoisse. Prenez simplement une famille lambda, en l’occurrence la famille Lyons, en Angleterre, puis imaginez ce que sera sa vie dans un an, trois ans, dix ans. A quoi ressemblerons nos vies, notre société, notre monde, dePoursuivre la lecture de « Years and Years »

Gentleman Jack

Quand HBO et BBC coproduisent une série historique en cochant toutes les cases chères à mon coeur de sériphile, je suis obligée de vous en parler. C’est en tout cas l’impression que m’a donné le pilote de Gentleman Jack, diffusé en ce début de semaine sur OCS en France. Quelles cases ? Une période on-ne-peut-plusPoursuivre la lecture de « Gentleman Jack »

Top Série 2018

A l’heure de ce qu’on appelle le « Peak TV », soit une production mondiale massive de séries télévisées, je suis partagée. D’un côté, avouons-le, it’s good for business ! En tant que scénariste, il est bon de savoir que la demande de séries, ou « contenus » comme on dit dans le milieu, est au plus haut, celaPoursuivre la lecture de « Top Série 2018 »

News Pro – octobre 2018

Mon court-métrage Edith et Henry a bien commencé son voyage en festival ! Après le Festival Cours en Betton cet été, il a été sélectionné au concours Le Vent Tourne dans le cadre du Féministival où j’ai reçu le Prix de la Mise en Scène, et sera de l’autre côté de l’Atlantique au Rome InternationalPoursuivre la lecture de « News Pro – octobre 2018 »

Legion

Jusqu’où peut-on pousser la nouveauté formelle d’une série sans perdre l’efficacité du récit ? La nouvelle série du créateur et showrunner Noah Hawley, à qui l’on doit la génialissime Fargo, pousse cette question à l’extrême. Dans Legion – diffusée sur la chaine FX aux USA et OCS en France – Hawley s’en donne à coeurPoursuivre la lecture de « Legion »

Les Beaux Malaises (version québecoise)

Heureusement qu’il y a quelques diffuseurs qui s’intéressent aux séries francophone. Alors que les chaines hertziennes nous abreuvent de séries belges, marquant un véritable renouveau de la production du plat pays, c’est Netflix qui diffuse une comédie quebécoise, depuis adaptée en France par M6 : Les Beaux Malaises. Je tiens à préciser dés maintenant quePoursuivre la lecture de « Les Beaux Malaises (version québecoise) »

One day at a time

Les sitcoms tournent souvent autour de deux grandes thématiques. Je suis plutôt habituée à regarder celles tournant autour de l’amitié, des trentenaires, Friends, Big Bang Theory et compagnie. Mais il y a aussi celle autour de la famille, qui jusqu’à présent n’était pas vraiment mon truc. Jusqu’à ce que Netflix remette au goût du jourPoursuivre la lecture de « One day at a time »

Taboo

Voilà une perle de très bonne facture que nous offre la BBC en ce début d’année, une série solide et efficace, mystérieuse et engageante. Taboo, qui a été crée par Steven Knight (Le créateur de Peaky Blinders) et Tom Hardy, qui incarne aussi le personnage principal, nous plonge au cœur d’un Londres sombre de 1815…Poursuivre la lecture de « Taboo »

The OA

Il parait que c’est la série dont tout le monde parle en cette période de transition 2016/2017. C’est sur que The OA, dernière fiction originale de Netflix, est un ovni sur beaucoup de plans différents. Tout d’abord, on n’en a entendu parlé que la veille de sa diffusion. Aucune pub, mais un véritable buzz tardif.Poursuivre la lecture de « The OA »