La Fiction Historique

L’année dernière, j’avais participé avec Séquences7 au Festival International du Film de Fiction Historique. Cette année, l’équipe du festival m’a demandé d’écrire un édito sur ce genre délicat et passionnant que j’affectionne beaucoup. Cet édito vous expliquera pourquoi…

 »

J’ai toujours aimé l’Histoire. Dés l’école, j’étais fascinée par toutes ces histoires d’hommes et de femmes venus avant nous. C’était dur d’imaginer qu’avant moi, petite fille, il y avait eu plus de trois milles ans d’autres petites filles, qui avaient vécu en toge dans la Rome Antique, de profil chez les Égyptiens, en paysanne à l’orée des châteaux forts, en crinoline à Versailles. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que leurs vies, pauvres ou princesses, étaient plus intéressantes que la mienne. J’aimais me les raconter, ces vies, les arranger, les romantiser. J’aimais les dévorer dans les romans et les bande-dessinées.

J’adorais plus que tout les voir, au cinéma, a la télévision, me nourrissant de l’imaginaire des films et de séries pour alimenter mon moulin à fiction historique. Petit à petit, l’Histoire m’a poussée à écrire moi-même des scénarios de fiction historique. J’ai compris, en grandissant, à quel point ces récits nous étaient essentiels. Pourquoi Ben Hur, Sissi, Les Mousquetaires ou La Grande Vadrouille devaient exister, plus que jamais.

Explorer l’Histoire par la fiction permet d’y ajouter un point de vue, un propos, de s’éloigner du laborieux travail des historiens : celui d’une recherche de la vérité. L’auteur s’empare d’une époque, d’une anecdote, d’une vie, pour en faire un récit de fiction. Il doit y ajouter de lui, la tordre, l’arranger, pour les besoins de la dramaturgie. Le scénariste a la tâche ardue de parler de son époque à travers le passé. Il ne doit pas trahir la mémoire, ni se contenter des faits. Ainsi, le cinéma et la télévision deviennent un moyen merveilleux de transmettre l’envie de s’intéresser à l’Histoire. Les héros, connus ou inconnus, leurs petites ou grandes histoires, nous permettent de mieux nous comprendre, nous connaître. C’est un genre à mettre en avant, à constamment bousculer, à réinventer, à sortir de la poussière… pour ne pas faire. De l’historique moderne ? Une belle contradiction, qui tend pourtant le travail du scénariste, en accord avec les formats et les problématiques d’aujourd’hui. C’est pourquoi le Festival Internationale du Film de Fiction Historique est un espace nécessaire et passionnant, qui rend concret la complexité et la diversité de ce genre particulier. Longue vie à lui !

 »

Retrouvez cet édito et des informations sur le site du festival : http://www.fiffh.com/la-fiction-historique/

 

 

News Pros – tu fais quoi en ce moment ?

J’entends des petites voix inquiètes me demander pourquoi le nombre de postes diminue à nouveau sur ce blog… Du coup, à défaut de critiques séries que je n’ai plus vraiment le temps de regarder, je vais vous raconter ce que je fais depuis le mois de janvier, et ce qui se prépare pour les semaines à venir !

Depuis le mois de janvier, j’écris les scénarios de la saison 5 de la série CUT, sur laquelle je travaille depuis deux saisons déjà. Cette année, en plus d’écrire le transmédia comme les années précédents, mais avec un nouveau partner in crime, j’écris aussi des épisodes de la série ! Pour ceux qui n’ont pas encore vu CUT, qui passe sur France Ô au dernier trimestre de chaque année, ce sont des épisodes de 24 minutes. Le tournage commence en ce moment à la Réunion. Si l’écriture est terminée pour moi, il reste le transmédia à peaufiner. Cette fois, plus d’excuses pour ne pas la regarder !

Maintenant, c’est direction le Festival Valence Scénario – Festival International des Scénaristes ! De mercredi à samedi, j’animerai un atelier sur le pitch, le Stand-up des bleus. De plus, avec Séquences7, nous organisons un apéro le vendredi midi ainsi qu’un atelier pioche-binôme, et remettons bien sûr un prix du meilleur pitch !

Ensuite… ensuite, ce sont des vacances bien méritées ! Je serai donc absente et hors des ondes en tout genre du 2 au 16 avril, dans les montagnes chiliennes et devant les Moaïs de l’île de Pâques.

Pour autant, ne loupez pas le début du festival SériesMania bien sûr ! J’y serai dés mon retour pour une semaine de découverte série et surtout pour Daemon Lindelof, créateur de la meilleur série du monde ou presque aka The Leftovers.

Après tout cela, j’aurais à nouveau pleins de choses à vous raconter… mais il va falloir être encore un peu patient pour le reste.

 

 

Interview à propos de Séquences7

Jeean-Marie Roth, scénariste et théoricien du scénario, m’a interviewé dans le cadre de son blog devenezscenariste.com

Voici ce que ça donne, pour en savoir plus sur l’association et un peu sur moi aussi ! Merci à lui pour cette opportunité et à Edouard Blondeau derrière la caméra !

 

Diffusion – CUT Saison 4

C’est ce soir que recommence sur France Ô les aventures de Jules et Lulu ! Retrouvez dés 18h la nouvelle saison de la série CUT, sur laquelle je travaille depuis deux ans maintenant.

Dans cette saison 4, pleins de surprises vous attendent en transmédia, la partie que je scénarise avec Eline LeFur. N’hésitez pas à liker les pages facebook de Jules974 et de Miss_Lulu974, à télécharger l’appli Jules974 sur votre smartphone ou bien encore de suivre Miss_Lulu974 sur instagram ! Vous aurez surtout le droit à un véritable épisode transmédia, sur deux écrans en simultané, pour frissonner avec nos deux héros…

Si vous avez oublié, rappelez-vous de ce que je vous avez raconté sur la saison 3 ICI

A ce soir sur France Ô !

ob_614612_cut-saison4

News pro de rentrée 2016

Après un joli voyage au Sri Lanka dont je vous parlerai un peu plus tard, l’heure de la rentrée a sonné pour moi et pour mon blog ! Pour bien se mettre en jambe, voici ce qui s’annonce pour les quelques semaines à venir. Vous saurez presque tout !

  • CUT : la saison 4 de la série CUT sera diffusée sur France Ô début novembre. J’y ai écris le transmédia avec Eline Lefur, et particulièrement un épisode très spécial, dont je ne peux pas trop parler pour l’instant mais qui promet de belles surprises !
  • EDITH ET HENRY :  je tournerai mon court-métrage Edith et Henry courant novembre en Bretagne ! Bien sûr, je vous ferai partager cette toute nouvelle aventure pour moi. J’ai sacrément hâte !
  • Beaucoup d’autres projets sont en lectures chez des producteurs ou en chaînes, en train d’éclore, de s’épaissir, de se concrétiser, je vous en parlerai au fur et à mesure bien sûr. D’ailleurs, n’oubliez pas de régulièrement passer sur le site des Indélébiles, le collectif de scénaristes dont je fais parti, où  les nouvelles sont les plus fraiches ! De plus, vous savez que vous pouvez suivre l’aventure Sur Le Fil sur les réseaux sociaux. Enfin, pour toutes questions, n’oubliez pas que j’ai un agent, Sévane Shirvanian !

Où me trouver en cette fin 2016 ?

  • Le FESTIVAL TV DE LA ROCHELLE : je serai au festival de la fiction TV de La Rochelle du jeudi 15 au samedi 17 ! N’hésitez pas à me faire signe.
  • Le FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA FICTION HISTORIQUE : je serai à ce festival qui se déroule à Toulouse du jeudi 29 septembre au samedi 1 octobre !
  • A l’Apéro Séquences7 qui se déroule ce soir, mercredi 7 septembre, à la Planque à Bastille !

D’autres nouvelles bientôt, en attendant, au boulot !

plume-lecon-cahier-etudiant_3299652

Archives des nuages (saga 1) épisode 1

Vous avez été quelques uns à répondre à mon appel, merci ! En effet, j’ai fait appel à votre imagination chers lecteurs pour me donner des pistes d’idées pour commencer cette première saga. On m’a parlé, en vrac, de Front Populaire, de tortues volantes, de comédienne flic, d’une peinte voyageur dans le temps, de l’invention d’un vélo avec une roue géante,… toutes de bonnes idées. Que j’ai décidé d’intégrer, d’une manière où d’une autre, à ce récit.  Comment ? vous allez voir…

Mais d’abord, un titre. Cette Saga un s’intitule  Archives des nuages

Épisode 1 – De vous à moi

De vous à moi, je n’aurai avoué pour rien au monde que j’étais morte de trouille. Vous savez, on s’imagine toujours qu’on pourrait avoir une vie tellement plus passionnante, tellement plus facile, tellement plus cool. Puis quand on se retrouve à devoir se bouger les fesses, à devoir se mêler à la foule et avancer, une petite voix intérieur se demande qu’est-ce qui a bien pu nous prendre de vouloir tourner notre imagination en réalité. Parce qu’en réalité, tout ce qui est passionnant n’est ni facile, ni cool : c’est effrayant. Pas question de faire demi-tour pour autant. Les portes de la salle vont s’ouvrir, l’exposition est prête, tout est réglé au millimètre. Une grande inspiration et un dernier coup d’œil autour de moi. Mes peintures, qui dans un sursaut me paraissent banales et enfantines, baignent dans une douce lumière, se détachant des murs en pierre du lieu. Quel drôle d’idée, cette exposition dans cette ancienne église. Les tortues volantes de mes rêves grimpant au mur jusqu’aux vitraux, comme pour plonger dans un océan coloré et se perdre dans la vie des saints qui y sont représentés. Pierre m’appelle de l’autre côté du chœur.

– On y va ?

Je ne peux que rapidement hocher la tête. Si ça se trouve, personne ne viendra. D’ailleurs, quand Pierre ouvre les deux grandes portes en bois, rien ne vient ombrager le dernier rayon d’un soleil orangé d’automne qui inonde le parvis. La déception vient me piquer le cœur. Les paparazzis et critiques d’art ne se pressent pas. Pas faute d’avoir annoncer l’expo sur tous les réseaux sociaux, d’avoir inviter famille et collègues à ce vernissage. Où sont les 350 personnes qui ont accepter l’évènement sur facebook ? Je meurs d’envie de vérifier si le monde n’a pas disparu entre temps, mais Pierre m’a confisqué mon téléphone. Pour ne pas que je tourne chèvre, m’a-t-il dit. Je sais qu’il a raison, mais là, je le déteste un peu. Il est où, d’ailleurs ? Je m’approche de la porte, jetant un œil rapide sur les livrets immobiles sur la table de l’accueil.  » EXPOSITION : ARCHIVES DES NUAGES, par MARCY M. » Je soupire. Je suis vraiment trop bête. Je ne vais pas non plus attendre les gens devant la porte, je vais leur faire peur. Alors je refais le tour de la salle, encore, m’éloignant vers le fond, là où il n’y a plus de peinture.  Je baisse les yeux devant les étranges figures qui, du haut de leur chapiteau de pierre, semblent rire de ma situation. Un petit frisson me parcoure quand je passe devant l’entrée de la crypte. La grille, d’habitude fermée, est légèrement entrouverte. Une lueur brille en bas des quelques marches. Est-ce que Pierre a mis une peinture, en bas ? Je regarde autour de moi, m’apprêtant à pousser la grille, quand mon nom résonne.

– Marcy ? Ils arrivent !

J’hésite quelques instants. Deux personnes entrent dans l’église, accompagnées de Pierre qui leur tend un livret. Leur montre la première peinture. Ce sont deux voisins, un couple de petits vieux qui ont rodés autour de l’église tous les jours lorsque nous préparions l’expo. Ils ont l’air gentils, mais ne sont probablement là que pour voir si je suis quelqu’un de connu. Ils vont être aussi déçus que moi. Je m’approche de Pierre.

– Tu as  mis quelque chose dans la crypte ?

– Ben non, on n’a pas le droit d’y aller tu sais bien, c’était la condition. De toute façon, ils m’ont dit qu’ils avaient perdu la clé. J’te jure, entre ça et devoir fermer l’expo les dimanches, ils nous ont pas facilité la tâche, mais le lieux vaut le coup, non ?

– Si, si, et merci encore pour le bon plan.

– Les gens vont venir, ne t’inquiète pas.

Je ne peux que lui répondre par un coup d’œil triste. Mais une autre personne arrive, puis encore une autre. Une amie, un collègue, ma tante. Ouf. Je vais les saluer, leurs sourires me font chaud au cœur. Mais je n’arrive pas à m’ôter cette histoire de crypte de la tête. J’ai envie d’aller vérifier, mais voilà que de plus en plus monde arrive. Pas de quoi faire salle comble, mais de quoi me rassurer d’une part, et me tenir éloignée de la grille de la crypte d’autre part. Il va falloir attendre la fin de la soirée pour tirer cette histoire au clair…

nuage-photo-01

 

 

 

La saga de My Pen My Friend : petit labo d’écriture

En voilà un titre énigmatique, n’est-ce pas ? Il faut que je vous avoue : ce moment, j’ai des envies de saga.

Une saga comme avant, comme on en publiait dans les journaux, un épisode à la fois, court, percutant. On m’a fait le retour suivant, lors de la refonte de mon blog : de la frustration que mes histoires n’ont pas de suite.

Alors on va expérimenter ensemble, si cela vous tente ! Un petit labo d’écriture d’une saga qui sera un peu surgit de nul part, pas vraiment travailler, vraiment au fil de la plume, une catharsis pour moi, un petit plaisir pour vous (enfin je l’espère).
J’ai beaucoup réfléchi au sujet, au point de départ, et je me suis dis que ce serait chouette, vu que nous expérimentons ensemble, de le faire avec vous ! Alors voilà : votre mission, si vous l’acceptez, c’est de me mettre, dans les commentaires, une idée, un personnage, un thème, un décor, bref, un truc que vous voudriez lire.

Vous me connaissez bien, je suis friande des récits historiques, du coup, pour cette première saga, je vous propose que nous trouvions un sujet qui se passe dans une époque reculée, disons, avant 1950 : maintenant, je vous laisse également proposer des sujets.

Par exemple… trouver le récit d’une vie antérieure ? Un thriller, un policier à l’ancienne ? Des aliens dans les pyramides ? Une histoire d’amour impossible ? Des guerres de pouvoir ? Lachez-vous ! Je ferais un petit mash-up des propositions pour trouver un début d’histoire le mois prochains, et officiellement lancer l’aventure en septembre, à raison d’un épisode par mois.

Je sais pas vous, mais cette idée m’excite beaucoup !

ecriture

Podcast : Y a plus de papier !

Les podcasts sont un format très populaires chez les anglo-saxons, et il commence à se faire connaitre chez nous.

Qu’ils soient de fiction (j’en dirais plus bientôt à ce sujet) ou à la manière d’émission de radio, il s’agit souvent d’une heure de programme que vous pouvez écouter n’importe où, n’importe quand, sans qu’ils ne passent jamais à  la radio.

Il y a quelques jours, j’ai participé à l’un d’eux ! Créé par les scénaristes Hadrien et Mathieu, il s’appelle Y a plus de papier, et parle beaucoup des métiers créatifs et bien sûr de l’écriture et du métier de scénariste.

Celui auquel j’ai participé a pour thème le réseau : vaste sujet…

Pour l’écouter, c’est par ici : http://hadrienetmathieu.fr/podcast/le-reseau/

N’hésitez pas à découvrir les numéros précédents !

Sur le Fil – What’s new, what’s next ?

Voilà maintenant cinq mois que mon super co-auteur Alban Ravassard et moi-même nous sommes lancés dans la folle aventure de créer une websérie historique.

Ceux qui me suive sur Facebook savent que Sur Le Fil avance bien ! Pour ceux qui auraient loupé les dernières news, un petit récap :

  • l’écriture avance : nous avons la moitié des épisodes dialogués, les synospsis des 5 autres !
  • le mot se propage  : les réseaux sociaux ont de plus en plus de likes !
  • nous accueillons avec joie nos premiers partenaires : Auvergne Nouveau Monde, la Commission du Film d’Auvergne, La Kiko Production, Mary Lookwood Production…
  • nous avons dégoté un super maitre de jeux pour le jeu de rôle grandeur nature !
  • nous vous avons dévoilés les premiers personnages que vous pouvez retrouver sur le site internet…
  • enfin, nous mettons à votre disposition une belle plaquette de présentation pour savoir comment nous aider et faire passer le mot !

Maintenant, pour la suite…

  • nous avons bien sûr besoin de vous, toujours et avant tout ! La première chose que vous pouvez faire ? Partager et en parler autour de vous ! A vos amis, vos collègues, votre famille… et les fans de Games of Throne !
  • nous sommes en casting : nous avons hâte de pouvoir vous dévoiler bientôt qui incarneront nos héros !
  • nous partons en repérage : nous serons en Auvergne la première semaine de juin pour visiter des décors
  • attention, exclu : à cette occasion, nous ouvrirons le blog sur site, pour que vous puissiez tout savoir !
  • nous serons également à la fête du Dauphin, fête médiévale de Montferrand !
  • enfin, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires, surtout financiers : si vous voulez vous engager à nos côtés, vous savez où nous trouver !

A très vite pour d’autres nouvelles !

Impression

SOAP Editions

Les séries, c’est pas que dans la télé ! Pour les fans du format sériel, pour les passionnés qui veulent aller plus loin dans la compréhension des personnages, de la structure, des genres et j’en passe, il existe désormais des émissions de radios, des podcasts et, depuis quelques mois, un magazine, ou plutôt un MOOK : Soap.

Kezako ? Un mook c’est un mélange entre un magazine et un book. Soap editions vous propose un mook tous les quelques mois. Quelques 150 pages qui poussent la culture des séries à un autre niveau, Soap vous invite à découvrir des chroniques, des billets d’humeur, des interviews, des portraits, des enquêtes. Que vous soyez passionnés de séries US, UK ou Frenchie, vous devriez y trouver votre bonheur.

Et peut-être, au détour des pages du quatrième numéro, tomber sur un article sur un de mes projets !…. (pss : page 57, sur The Magnifique’s Bride – merci à Dominique pour avoir pensé à moi! )

Pour en savoir plus c’est par ici, ou par, et là aussi.

soap-n4-veep