Les Revenants

On espère depuis longtemps voir le paysage de la fiction française télévisée changer et évoluer. Cette rentrée fut forte en bonnes nouvelles, allant dans le sens d’un renouveau dans la qualité des séries, confirmant les quelques surprises sympathiques de la saison passée. Le 26 novembre, l’une des créations les plus attendues arrive sur Canal + : Les Revenants. Déjà encensée par la critique comme étant une des meilleurs séries françaises jamais produite, cette nouvelle arrivée, de genre qui plus est, intrigue…

J’ai pu voir le pilote de cette série composée en tout de huit épisodes, et je ne peux que confirmer la rumeur : Les Revenants est étonnant, intrigant et porteur d’une belle promesse pour la suite. C’est au bout de cinq années d’écriture et de production que ce projet a pu voir le jour, après la sortie en 2004 du film de Robin Campillo sur le même sujet : des morts refont surface et retournent chez eux, dans un petit village, des années après leur trépas. Ce ne sont pas des zombies, mais bien des vivants qui ont juste l’impression de sortir d’un long coma. Ce qui intrigue, c’est l’impression intimiste qui se dégage de la façon dont leur retour est traité : l’atmosphère fantastique n’est pas clinquante, on s’intéresse aux réactions des proches devant ce phénomène qu’on n’explique pas (encore?). Les décors sont très dépouillés, la lumière froide, le temps passe lentement, et pourtant on est ancré dans un réel assez banal. Les personnages sont comme vous et moi, mais ce sont leurs réactions qui sont au coeur de l’intrigue. Comment réagir à ces retours douloureux? Les morts eux-même doivent comprendre qui ils sont et accepter ce qu’ils ont manqué. Ce mélange de réalisme et d’étrange, ce décalage fait tout de suite mouche, surtout lorsqu’on comprend à quel point les personnages sont profonds et touchants.

Fabrice Gobert (Simon Wermer a disparu…) à la réalisation et au scénario (coécrit entre autre avec Emmanuel Carrère et Céline Sciamma) ainsi que tous les acteurs apportent leur pierre à l’édifice pour en faire un solide moyen de porter la narration. Tous sont excellents. Les références qui parsèment la série sont tout aussi appréciables (Lynch ou encore Truffaut pour ma part). A la fin du pilote, on a certainement envie d’en (sa)voir plus, de rester un peu plus avec ces personnages que le drame sublime, et on apprécie l’état d’apesanteur dans lequel  on es laissé. Ne le loupez sous aucun prétexte!

Pour découvrir cet univers particulier, allez voir le site dédiée à la série

Publicités

2 commentaires sur « Les Revenants »

  1. Help ! la diffusion des Revenants a démarré lundi 23 dernier ! C’est effectivement grandiose et ça démarre très fort. Pourquoi ne figurent-ils pas dans la rubrique « séries en cours » ? Sont trop fantomes … ? ou pas assez british …?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s